Le système Astre, en détail

Il y a de cela une dizaine d’années, une coalition rassemblant plusieurs races et
organisations qui se fait appeler la Confrérie a découvert un nouveau système
planétaire qu’ils baptisèrent « Astre ».

Astre fut une bénédiction pour la Confrérie car regorgeant de minéraux rares. Dans ce
secteur de la galaxie, des cinq planètes qui gravitent autour de cette étoile, seule la
troisième était propice a une colonisation avec ses 95% d’eau.
Pendant la colonisation du système, ils découvrirent une station spatiale d’origine
inconnue en orbite autour de celle-ci. En menant des recherches, ils repérèrent qu’une
autre civilisation vivait sous l’eau et exploitait déjà les ressources de cette planète.
La rencontre fut relativement pacifique et les Équinoxiens (c’est ainsi que ce peuple
se désigne) rejoignirent la Confrérie. Ce peuple ne pouvait pas se développer à la surface car leur métabolisme les empêche de respirer l’atmosphère de leur propre planète.

Aussi construisirent-ils ensemble une ville sous-marine qui servirait de lien entre les
deux civilisations. Une fois installée, la Confrérie baptisa cet endroit St Astre Tiers.
L’économie florissante de la Confrérie attisa la convoitise d’un autre groupuscule
belliqueux regroupant la lie de la galaxie, utilisant tous les moyens en leur
possession (martiaux, économiques, diplomatiques, scientifiques même
théologiques) pour arriver à leurs fins. Leur sauvagerie allait remettre en question
le destin d’une galaxie entière. Ce nouveau groupe se fit appeler les Jeteurs de dés
symbolisant la fatalité qui s’abattait sur chacun des mondes qu’ils conquirent.
Une guerre ouverte est sur le point d’éclater, et le système Astre est l’une des clefs de ce conflit.

Grimmel
La cité principale des colons de la Confrérie s’étend sur des kilomètres à la ronde,
véritable plaque tournante du commerce. Le centre ville accueille un complexe
scientifique et la principale garnison militaire du système.
D’énormes canons orbitaux ceinturent la cité.
Au nord se trouve le quartier de l’astroport qui représente à lui seul un tiers de la superficie. Un trafic intense de matière première y est pratiqué. Bien entendu des gangs indépendants essayent d’avoir leur part du butin sur ce quartier.

Les badlands
Les territoires qui entourent les principaux sites de la Confrérie sont un repaire
d’exclus de la société. On y trouve malgré tout des sites d’entrainement pour l’armée. La nature y a encore ses droits et reste encore à explorer. Seules quelques routes relient les différents lieux entre eux.

La Station Père dégueu
C’est dans cette base nautique qu’est récoltée et acheminée l’eau de tout le système.
Partout ce sont des champs de culture à perte de vue. La station est aussi le principal
lien avec la base minière sous-marine appelée « le Grand Père des gueux ».

Grand Père des gueux
Une cité sous-marine à part entière, regroupant des mineurs et la guilde de l’eau.
Construite conjointement entre la Confrérie et les Équinoxiens, elle symbolise le trait
d’union entre ces peuples.

Relais 18 – 20xx
Dans les hauteurs enneigées de la seule chaîne de montagnes du continent se
trouve une ancienne antenne relais, qui date du début de la colonisation.

Grimmel – 2
L’expansion économique du système étant très forte, il a fallu construire une
deuxième cité, à l’écart, afin que les ouvriers puissent se reposer et passer du
bon temps. Paysages paradisiaques, industrie du divertissement, tout ceci fut mis en
pause après l’annonce de la guerre. Il ne reste plus qu’une ville fantôme à moitié
construite : tous les civils ont tenté de fuir la planète.

Raznic
Ancienne station orbitale du système construite à l’origine par les Équinoxiens puis
reconvertie et agrandie par la Confrérie. Des Équinoxiens qui n’ont pas besoin d’oxygène y habitent toujours et cohabitent avec les nouveaux venus, protégés par une véritable armada. Un chantier naval encore actif et d’énormes transporteurs font la navette entre les différentes planètes du système Astre et le reste de la galaxie.

La station du Rock
Cet astéroïde, gravitant autour d’Astre Four, fut réaménagé et converti en académie.
Mises à l’écart du reste du système, les étudiantes venant de toute la Confrérie apprennent ici à maîtriser leurs capacités extraordinaires, que certains peuples sous-développés appellent « magie ».

Le bunker
Dans les entrailles de Grimmel des scientifiques ont fait d’étranges découvertes…

Le système Can-nes
Système voisin d’Astre généralement neutre et vendant au plus offrant leurs
dernières trouvailles et prototypes scientifiques.

Astre-Bis
Il s’agit d’une planète gazeuse ayant un diamètre de 23 000 km, principalement
constituée de méthane, d’ammoniac et surtout de litoplatinium. Vues de l’espace les principales couleurs la constituant sont des dégradés de marron et d’orange. On y trouve également des mélanges gazeux très particuliers que la Confrérie a secrètement entrepris d’étudier.

Équinoxe
La cité sous-marine principale des autochtones de St Astre Tiers. Les étrangers
peuvent y venir, contrairement aux autres villes équinoxiennes. Au centre se trouve
une immense salle accueillant un cercle couvert d’inscriptions indéchiffrables venant d’un autre monde. Baptisé tout simplement « l’Artefact », il est un objet de vénération pour le peuple sous-marin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :